« Le sixième sommeil » de Bernard Weber

Weber le sixième sommeil

Eh ! Je m’essaie à une nouvelle rubrique lecture avec un de mes auteurs préférés Bernard Weber.

Je vous présente là un livre fantastique avec du suspens, et un élément qui me plais chez B. Weber, de la culture générale. Mr Weber fait beaucoup de recherches pour écrire ses livres. Il y a donc beaucoup de choses à apprendre tout en passant un agréable moment de lecture.

L’histoire

Jacques, qui perd son père navigateur lorsqu’il est enfant, est un jeune étudiant en médecine . Sa mère est médecin spécialisé dans le sommeil, elle, fait des recherches dans le but de créer une machine permettant de remonter le temps à travers le sommeil. Elle a inventé le « jubjotage » (technique qui permet de contrôler ses rêves). Un jour, sa mère disparaît, sans laisser ni message, ni indice qui pourrait expliquer la raison de sa brutale absence.
Jacques part à sa recherche…

Le héros se retrouve entraîner dans une histoire passionnante et pleine de rebondissement qui va les faire voyager ( et le lecteur avec).

La 4ème de couverture

Présentation de l’éditeur

Assoupissement
PHASE 2
Sommeil léger
PHASE 3
Sommeil lent
PHASE 4
Sommeil très profond
PHASE 5
Sommeil paradoxal
PHASE 6
Le sixième sommeil.
Celui de tous les possibles.
Imaginez qu’au plus profond d’un rêve vous puissiez revenir en arrière, et rencontrer celui que vous étiez vingt ans plus tôt. Imaginez que vous ayez la possibilité de lui parler.
Que lui diriez – vous ?…

Mon avis

J’ai eu du mal à accrocher pendant les  premiers chapitres. J’avais quelques difficultés à me « mettre » dans l’histoire. Étant parti du principe que mon très chère Weber ne pouvait avoir vendu 10 millions d’exemplaire d’un livre à dormir debout. J’ai persévéré. Et honnêtement, je ne le regrette pas du tout. j’ai été complètement absorbé par cette histoire qui mêle vulgarisation scientifique, culture, suspens et élément fantastique. Ce livre m’a captivé et fait voyager à travers les pages, malgré quelques incohérences dans l’histoire…

Qui plus est, j’ai découvert l’existence d’une tribu qui existe vraiment à travers ce livre.

Biographie de l’auteur

Après des études de droit et de criminologie à Toulouse, Bernard Werber entre à l’École supérieure de journalisme de Paris. Il fait ses premières armes dans un journal de Cambrai aux rubriques « chiens écrasés », météo, mariages et cérémonies en tout genre, avant de gagner le prix de la fondation News du meilleur jeune reporter qui lui permet de financer son premier vrai grand reportage. Sujet : les redoutables fourmis magnans de Côte-d’Ivoire. A son retour, il devient pigiste (L’Événement, Le Point, VSD…), puis journaliste scientifique au Nouvel Observateur où il reste 7 ans.
Son enquête sur les magnans va lui inspirer son premier roman, Les Fourmis, qui connaît dès sa sortie en 1991, un succès immédiat, en France et dans le monde, notamment en Corée et en Russie. Succès qui ira croissant au fur et à mesure de la parution de ses livres (près d’une vingtaine : romans, nouvelles, pièce de théâtre…).
Les livres de Bernard Werber sont traduits dans une trentaine de langues.

Bernard Weber, Le sixième sommeil, 8€10

Cliquez si vous voulez l’acheter

Ça vous tente ?

Qu’aimez – vous lire ?

Vous connaissez B. Weber ?

Source de la biographie : amazon.fr

Publicités

9 réflexions sur “« Le sixième sommeil » de Bernard Weber

  1. Coucou ma belle,
    Je dépose une corbeille de tendresse pour te souhaiter de passer
    une très belle et bonne fin journée.
    Le temps est zinzin, il a plu ce matin, c’est soleil et toujours un vent terrible.
    Demain, c’est la canicule, on annonce plus de 30° !
    Ce monde devient fou.
    Je t’embrasse bien fort.

    J'aime

  2. Coucou ma belle! Je suis contente que tu ouvres cette catégorie!
    L’histoire a l’air vraiment sympa et vue comment tu as décris ta lecture, j’ai bien envie de le lire moi aussi lorsque j’aurais un petit peu de temps.
    Je suis une fan de fantastique et j’ai vraiment hâte de m’y plonger!

    Sinon, c’est un très bon article que tu nous proposes (comme d’habitude d’ailleurs!) et j’ai hâte de lire les prochains.

    Gros bisous, passe une bonne fin de journée!

    J'aime

  3. Bonjour ma belle,
    Waouh ! C’est super, j’adore les livres !
    Ce n’est pas mon auteur préféré.
    Ta chronique est très bien faite, ça donne envie !
    Je viens de lire « L’Arbre du pays de Torajo » de Philippe Claudel, déception, je n’ai pas accroché.
    Bonne fin de journée, bisous.

    J'aime

Laissez une trace de votre passage avec un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s